Réseau européen contre la privatisation et la commercialisation de la santé et de la protection sociale
Vous êtes ici : Accueil » Press » Communiqué de presse : Le Réseau Européen appelle l’UE à soutenir la (...)

Communiqué de presse : Le Réseau Européen appelle l’UE à soutenir la proposition à l’OMC pour supprimer les droits de propriété intellectuelle concernant la production de vaccins contre la COVID-19

D 1er mars 2021    


Plus de cent pays soutiennent déjà la proposition de l’Inde et de l’Afrique du Sud à l’OMC pour supprimer temporairement les droits de propriété intellectuelle afin de lutter efficacement contre l’épidémie du coronavirus et assurer un accès équitable aux vaccins . Le Réseau européen appelle les gouvernements européens et la Commission européenne à soutenir cette proposition.

Aujourd’hui, le 1 mars 2021, le conseil général de l’OMC se prononcera sur la proposition de lever temporairement les brevets sur les vaccins, traitements et technologies COVID-19. Les 10 et 11 mars, lors du Conseil des ADPIC de l’OMC, cette décision sera discutée plus en détail. Le Réseau européen contre la privatisation et la commercialisation de la santé et de la protection sociale soutientl’appel de People’s Health Movement fait à un groupe de pays qui refuse de soutenir cette proposition. Entérinés au sein de l’OMC dans l’Accord sur les aspects des Droits de Propriété Intellectuelle qui touchent au Commerce (ADPIC), ces droits permettent à quelques entreprises pharmaceutiques de monopoliser la production de vaccins contre la COVID-19. Pour lutter efficacement contre le virus, il est capital de garantir un accès rapide aux vaccins à tous, partout dans le monde et à un prix abordable. La suppression temporaire des droits de propriété intellectuelle contribuera grandement à atteindre cet objectif solidaire, éthique et équitable. Or, malgré l’inquiétude mondiale concernant l’approvisionnement en vaccins, les USA, l’UE, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie, le Japon, la Suisse, la Norvège et la Corée du Sud contestent cette dérogation aux accords ADPIC.

Les droits de propriété intellectuelle constituent une barrière immorale dans la lutte contre la COVID-19. C’est pourquoi le Réseau européen demande aux gouvernements européens et à l’UE de mettre un frein au nationalisme vaccinal et à la recherche du profit.

Contact presse

Réseau Européen contre la commercialisation et la privatisation de la santé et protection sociale
Sarah Derdelinckx
sarah.derdelinckx@sante-solidarite.be
0032.499352636

Rechercher

avril 2024 :

Rien pour ce mois

mars 2024 | mai 2024