Réseau européen contre la privatisation et la commercialisation de la santé et de la protection sociale
Vous êtes ici : Accueil » Presse » A la santé de l’Europe : un magnifique exercice démocratique ce mardi 02 avril (...)

A la santé de l’Europe : un magnifique exercice démocratique ce mardi 02 avril à Bruxelles

D 5 avril 2019    


agrandir

A la santé de l’Europe : un magnifique exercice démocratique ce mardi 02 avril à Bruxelles

C’est vers 10H ce 2 avril que près d’un millier de manifestant.e.s ont convergé vers le cabinet de la ministre belge de la santé. Il s’agissait d’y déposer une alternative en matière de politique de santé, défendue par de nombreuses organisations belges (syndicats, mutuelles, ONG, fédérations,…). Une initiative rare par la convergence des positions, en vue des élections belges.

De là, la manifestation, renforcée par la présence de délégations venues de plusieurs pays européens dont les Pays Bas, l’Espagne, l’Italie, la France, la Croatie, la Slovenie et l’Irlande…, a rallié le Parlement européen, place du Luxembourg, derrière les slogans tels que : « la commercialisation nuit gravement à la santé », « Notre santé n’est pas à vendre », ou encore « On m’a diagnostiqué une maladie non rentable, pas de chance ! » Le Réseau Européen contre la privatisation et commercialisation de la santé et la protection sociale à l’initiative de cette journée, salue la détermination des participant.e.s qui ont bravé le vent et la pluie.

Après une série de prise de paroles, place du Luxembourg, et la signature symbolique par plusieurs parlementaires européens d’une déclaration de principe par laquelle ils s’engagent à défendre 6 axes en faveur d’une santé accessible pour tou.te.s, une conférence s’est tenue au sein du parlement autour de cette déclaration de principe. Le parlement européen est réellement sorti de ses murs ce 02 avril : non seulement, les parlementaires sont venus signer et expliquer leur engagement devant les manifestant.e.s, mais l’ensemble de la conférence a été retransmise sur grand écran pour l’ensemble des manifestant.e.s qui n’avaient pu prendre place dans l’auditoire.

Au cours de la conférence de l’après-midi, se sont succédées des prises de paroles (universitaires, associatifs, syndicalistes, député.e.s européen.ne.s et membres du réseau) dressant un tableau pour le moins très négatif de la commercialisation de la santé et de la protection sociale, à l’œuvre depuis des décennies dans la plupart des pays d’Europe. Dans un même élan, les intervenant.e.s ont défendu une Europe sociale au sein de laquelle l’économie ne soit qu’un instrument au service de la mise en œuvre des décisions politiques en faveur du bien-être des populations.

Le Réseau Européen salue la trentaine de député.e.s et candidat.e.s de 12 pays différents ayant déjà signé la déclaration en s’engageant résolument pour la défense d’une santé et d’une protection sociale non marchande. Le Réseau Européen continuera sa campagne de signatures de la déclaration non seulement vers les candidat.e.s, mais aussi vers les élu.e.s nationaux afin de faire des questions de santé et de protection sociale un enjeu primordial de ces élections.

Le Réseau Européen s’est aussi adressé aux premier.e.s signataires en déclarant qu’il sera très attentifs aux débats et votes à venir de ces derniers pour soutenir leur action si, ils et elles le respectent- et le faire savoir dans le cas contraire- afin que la signature de cette déclaration soit plus qu’une promesse, un engagement.

A l’appel du Réseau Européen et des structures associées, cette semaine du 01 au 07 Avril (journée mondiale de la Santé) sera émaillée d’actions, manifestations, conférences et débats dans de nombreux pays européens (voir la carte ci-dessous). Ce sera aussi l’occasion de poursuivre la campagne de signatures et de s’associer dans les différents pays aux luttes en cours visant à défendre et promouvoir un système de santé et de protection sociale universel, de qualité, non commercial et accessible à toutes et tous sans condition de ressource.

Les images du 2 avril…

La carte et info’s des actions en Europe et dans le monde mise à jour quotidiennement

La video de la conférence

La brochure et la déclaration de principe du Réseau Européen

L’alternative santé belge de la Plate-forme santé et solidarité

Les premiers signataires de la déclaration de principe du Réseau européen contre la commercialisation de la santé.

Ils ont député.es sortant.es, ou candidat.es à l’Europe, ou au niveau national.
Par leur signature ils et elles s’engagent à défendre et généraliser un système de santé et une protection sociale qui assurent à l’ensemble de la population des services accessibles, fiables, de qualité et non commerciaux ; par un financement suffisant et solidaire, vers une Europe réellement sociale.

Bart Staes (Belgique, Groen)
Caroline Fiat (France, France Insoumise)
Christine Revault D’Allones Bonnefoy (France, PS)
Claude Rolin (Belgique, CDH)
Dimitrios Papadimoulis (Grèce, Syriza)
Eleonora Forenza (Italie, Lista Tsipras L’Altra Europa)
Emmanuel Kosadinos (Grèce, Laiki Enotita - candidate aux élections)
Eric Andrieu (France, PS)
Ernest Urtasum (Espagne, Initiative pour la Catalogne Verts)
Francis Zammit Dimech (Malte, Partit Nazzjonalista)
Herlinde Vanhooudonck (Belgique, Groen)
Hugues Bayet (Belgique, PS)
Isabelle Thomas (France, Generation.s)
Jean Lambert (Royaume Uni, Green Party)
José Inacio Faria (Portugal, Partido da Terra)
Karine Gloanec Maurin (France, PS)
Kathleen Van Brempt (Belgique, SPA)
Louis-Joseph Manscour (France, PS)
Marc Botenga (Belgique, PTB/PVDA - candidat aux élections)
Marc Tarabella (Belgique, PS)
Maria Arena (Belgique, PS)
Marie-Pierre Vieu (France, Front de Gauche)
Michel Jallamion (France, PC)
Monika Vana (Autriche Die Grüne Alternative)
Neoklis Sylikiotis (Cyprus, Progressive Party of Working People - Left - New Forces)
Pascal Arimont (Belgique, Christlich Soziale Partei )
Patrick Le Hyaric (France, Front de Gauche)
Petra De Sutter (Belgique, Groen – candidate aux élections)
Philippe Lamberts (Belgique, Ecolo – co-président des Verts européens)
Sergio Cofferati (Italie, Sinistra Italiana)
Stelios Kouloglou (Grèce, Syriza)
Sven Giegold (Allemagne, Die Grunen)
Terry Reintke (Allemagne, Die Grunen)

La journée du 2 avril n’est pas une fin en soi mais le début d’un processus d’interpellation des candidats qui se poursuivra au-delà du 26 mai, dans tous les pays. Le Réseau européen sera vigilant durant toute la législature, et rappellera leur engagement aux signataires chaque fois que cela sera nécessaire.

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter Sarah Melsens (Fr-Nl-En), coordinatrice du Réseau européen contre la privatisation et commercialisation de la santé et la protection sociale,
Mail : sarah.melsens@gezondheid-solidariteit.be - Tél. +32 499 42 44 48

Rechercher

avril 2019 :

Rien pour ce mois

mars 2019 | mai 2019